3ème EPOQUE

Création de chorégraphies pour lesquelles Christine Coudun travaille avec moins de danseurs, permettant en cela une meilleure définition, une plus grande exigence de travail.
“Inventant une danse d’auteur, Christine Coudun est l’une des premières à réfléchir aux questions de l’écriture et de la composition et à ouvrir le vocabulaire hip-hop à d’autres influences : contemporaine, africaine et orientale […] » Ayoko Mensah

(depuis 1995)

1997 : Lambarena

(Durée : 40’)
Chorégraphie : Christine Coudun
Musique : Hugues de Courson, Pierre Akendengué, d’après l’oeuvre de J.S. Bach et un recueil de musiques traditionnelles gabonaises
Montage musical pour la chorégraphie : Christine Coudun
Danseurs : Sylvain Aupra, Iffra Dia, Richard M’Passi

“[…] Sur une composition mélangeant Bach à des musiques traditionnelles gabonaises, la chorégraphe campe un monde de zombis tout droit jaillis d’un fantasme africain. […] La danse se coule, s’inventant un style. Elle assouplit ses angles, freine le tempo, sacrifie la prouesse. Moins exubérante évidemment, la gestuelle, qui n’a rien perdu des guerrières vertus hip hop, aiguise son dessin. Dans cette ascèse, tout fait corps, trouve la voie de ce délicat équilibre entre abstraction et théâtralité. Christine Coudun démontre avec finesse que hip hop et danse contemporaine peuvent convoler en bonne intelligence.”
Rosita Boisseau- Le Monde Avril 1998

1997 : Blue Legend

(version courte Durée : 25’)
Chorégraphie : Christine Coudun
Musique : Biber Gullatz et Eckes Malz
Danseurs : Sylvain Aupra, Marilyn Berry, Iffra Dia, Richard M’Passi

1998 : Songe d’un cri d’été

(Durée : 40’)
Chorégraphie : Christine Coudun
Musique : DJ Abdel
Danseurs : Marilyn Berry, Fabrice Bonazebi, Laëtitia Chapput, Lamine Diouf, Claise M’Passi, Eric M’Passi, Sonava Prum, Malika Zgaren

« Bien balancés par huit danseurs encapuchonnés, […] des ensembles, accentuant la beauté géométrique des figures hip hop, jouant du contrepoint, testant des enchaînements inédits. »
Rosita Boisseau- Le Monde Avril 1998

« Le Songe d’un cri d’été fait la part belle à la performance avec une énergie ravageuse. Sur une bande-son scratchée en direct par DJ Mouss, juché en haut d’une tour métallique, la voix de martin Luther King chevauche celle de Mohammed Ali et la trompette de Miles Davis entonne du raï algérien. »
Télérama Septembre 1998

1999 : Wartane

(Durée : 22’)
Chorégraphie : Christine Coudun
Musique : Renaud Garcia Fons
Danseurs : Iffra Dia, Lamine Diouf puis Iffra Dia, Rachdi Zgaren puis Stéphane Limongi, Mathieu Raguel

“Dans le public […] la rumeur se faufile : le duo Wartane de la compagnie Black Blanc Beur est mortel.[…] C’est la première fois en quinze ans de chorégraphie que Christine Coudun des B3 d’Elancourt, troupe historique du hip hop en France compose un duo. Elle rêvait de resserrer son énergie. Elle atteint une plénitude d’expression qui ne faiblit pas.[…] Une des plus belles conversations qui soit, abstraite et éminemment sensuelle, d’un lyrisme retenu.[…] ce somptueux naturel, où l’éloquence se conjugue à la délicatesse, épouse les humeurs les plus variées des deux hommes et démontre encore l’immense potentiel de la danse hip-hop à transfigurer ses codes.”
Rosita Boisseau- LE MONDE - novembre 99

“[Le duo] des Black Blanc Beur était remarquable. Sur une magnifique musique arabo-andalouse, Iffra Dia et Lamine Diouf dans “Wartane” proposent une gestuelle sensible. Suspensions, ondoiement des corps et accents africains, ils ont su éviter le clinquant de la performance tout en se servant de la virtuosité du hip-hop : les figures sont là, mais tout en lenteur, en légèreté, comme en apnée”.
Agnès Izrine- DANSER - décembre 99.

2000 : Ballade

(Durée : 10’)
Chorégraphie : Christine Coudun
Musique : Frédéric Chopin (Ballade en la mineur - opus 23 - jouée par Vladimir Horowitz)
Danseuse : Marilyn Berry

“Véritable recherche esthétique et thématique, les pièces“[de Black Blanc Beur] osent déconcerter, y compris leurs pairs. Ainsi, Ballade, solo de Marylin Berry sur la musique de Chopin symbolise, d’une certaine façon, tout ce que le hip hop “pur” refusait : une fille, un piano, de la musique on ne peut plus classique, un mouvement concentré, mesuré, qui ne fait pas des qualités techniques une priorité. Le tour de force, c’est d’avoir pu faire accepter cette nouvelle voie, au point que, désormais, ce sont les jeunes qui revendiquent ce style.“
(Agnès Izrine- Introduction au CD Rom de l’AFAA France Danse )

2001 : Défilles

(Durée : 25’)
Chorégraphie : Christine Coudun
Création lumière : Patrick Florès
Musique : DJ Mouss
Danseuses : Marilyn Berry et Malika Zgaren à la création puis Sadia Lbaz, Anne Nguyen. Depuis 2004, Alfreda Nabo et Valentine Nagata (ou Emilie Schram)

2002 : Shuffle

(Durée : 25’)
Chorégraphie : Christine Coudun
Création lumière : Patrick Florès
Musique : montage de musiques préexistantes (Medeski Martin & Wood, Erik Truffaz, Aldo Romano, Dizzy Gillespie…) Danseurs : Sylvain Aupra, Christian Andongui, Gemini.

“ Un trio très années 30. Costumes larges genre zazous, mouvements techniques et d¹une infinie fluidité à la fois, des jambes et des bras virevoltants, un jazz réjouissant rythmant le tout. C¹est Shuffle... entre afro et jazz, mais poussés par une intense liberté, les trois danseurs créent un style véritablement hors des sentiers d¹un hip-hop rebattu. Nedjma Van Egmond- Black Blanc Beur au-delà du hip-hop.
LA PROVENCE - Décembre 2003

“[…] Shuffle revisite de façon subtile et très actuelle, une des périodes fondamentales de la musique et de la danse jazz […]”
Edith Wolf Perez- Hip-Hop dans le Tirol- TIROL TAGESZEINTUNG - Avril 2003

2002 : Break Quintet

(Durée : 40’)
Chorégraphie : Christine Coudun
Assistant chorégraphe : Iffra Dia
Création lumière : Patrick Florès- Création costumes : Olga Papp
Musique : « Sol, Suelo y Sombra » de Pablo Cueco interprété par le Transes Européennes Orchestra

2004 : Si Je t’M

(Durée : 60’)
Chorégraphie : Christine Coudun
Assistants chorégraphe : Iffra Dia- Marilyn Berry
Création lumière : Patrick Florès-
Création costumes : Olga Papp/ Hardcore Session
Montage musical : Christine Coudun
Danseurs : Franz Cadiche, Adilson Horta de Sousa, François Kaleka, Laurent Kong a Siou, Magali Lefay, Valentine Nagata ou Emilie Schram, Vo Trung Ngon Lowriz, Jennifer Suire ou Manuella Bollegue.

2005 : Un pas dans la tête

(Durée : 30’)
Chorégraphie : Christine Coudun
Danseur : Iffra Dia
Montage musical de Christine Coudun : Linton Kwesi Johnson, Medeski, Martin et Wood, Hugues de Courson, James Brown.

2006/ 2007 : T’es Trois

(Durée : version courte 30’- version complète 50’)
Chorégraphie : Christine Coudun- assistant chorégraphe : Laurent Kong a Siou
Musique : composition originale de Doctor L
Danseurs : François Kaleka, Laurent Kong a Siou, Vo Trung Ngon Lowriz

2006 : Au féminin

(Durée : 40’)
Chorégraphie : Christine Coudun
Musique : composition originale de Doctor L
Interprètes : Manuella Bolegue, Setha Chap, Magali Lefay, Alfreda Nabo, Emilie Schram

Durant toutes ces années, Christine Coudun conçoit avec ses plus anciens collaborateurs une culture de danse, un “ style ” aujourd’hui reconnu autant par les B-Boys que par les publics de la danse.

2008 : Contrepied

recréation
(Durée : 75’- Version jeune public 57’)

Chorégraphie : Christine Coudun
Musique : composition originale de Carole Rieussec et Gino Favotti
Création lumière : Laurent Vérité
Interprètes : Andréas Cetkovic ou Séan Garnier ou Wassim Benslimane, Benoit Garraud, Adilson Horta de Sousa, François Kaleka ou David Phiphak, Laurent Kong a Siou, Alfreda Nabo, Valentine Nagata, Jackson Ntcham, Mathieu Raguel, Julien St-Maximin , Emilie Schram, Lowriz Vo

2010 : My Tati Freeze

Spectacle pour 7 ou 8 B-girls / durée 68’

Chorégraphie : Christine Coudun
Sonographie : Carole Rieussec
Création lumière : Laurent Vérité
Collaboration artistique : Antonella Bussanich
Interprètes : Séverine Bidaud, Sarah Bouyahyaoui, Manuela Bolegue, Setha Chap, Alfreda Nabo, Emilie Schram, Simone Sithiphone, Jennifer Suire

2011 : Chroniques du périmètre

création 9 & 10 décembre 2011 dans le cadre du festival Karavel Durée prévue : 70’ env

Direction artistique et chorégraphie : Christine Coudun
Assistants : Laurent Kong a Siou et Lowriz Vo
Recherche et montage musical : Lowriz Vo
Costumes : Lowriz Vo Création lumière : Laurent Vérité Interprètes : Manuela Bolegue, Franz Cadiche, François Kaleka, Adilson Horta de Sousa, Alfreda Nabo, Mathieu Raguel, Julian Rouyre, Emilie Schram, Saym Sithiphone, Lowriz Vo

« ... A l’instar de ses précédentes pièces, Christine Coudun aborde ici (dans Chroniques du périmètre, créée en décembre 2011) un sujet politique en portant dessus un regard sombre et interrogatif, mais sans oublier de le traiter avec l’humour et l’énergie d’une danse à toute épreuve, histoire de transformer un terrain miné en terrain de jeu. » Martine Pullara- Chronique (hip __hop) sociale. Lyon Capitale. (Décembre 2011)

2013 : Inside

Durée prévue : 60’ env
Direction artistique et chorégraphie : Christine Coudun
Assistants : Lowriz Vo Recherche et montage musical : Christine Coudun et Lowriz Vo Création lumière : Laurent Vérité
Interprètes : Sarah Bee, Yamina Benallal, Manuela Bolegue, François Kaleka, Adilson Horta de Sousa, David Phiphak (Laos), Mathieu Raguel, Lowriz Vo

« …Inside : Vu de l’intérieur, on ressent comment la perception visuelle des personnages se dilate, comment la présence de substances tant convoitées engendre violence ou apathie. Danse, mime et humour sont ici inséparables, comme si Pina Bausch avait soufflé sa recette à Christine Coudun qui l’adapterait ensuite à son univers chorégraphique. La cofondatrice des B3 avait pris tous les risques. Un sujet difficile, une commande pour une pièce destinée aux adolescents. Mais le savoir-faire de la chorégraphe et son expérience record dans le travail avec la jeunesse font qu’elle transforme le défi en révélation… » Thomas Hahn, Danser Canal Historique , (janvier 2014)

2013- 2014 : Paradoxe / Les B3 JUNIORS

piece pour 8 à 11 danseurs
UN TRAVAIL DE CRÉATION PARTAGÉ AVEC LA NOUVELLE GÉNÉRATION DE DANSEURS

CHOREGRAPHE :CHRISTINE COUDUN
ASSISTANTS MATHIEU RAGUEL ET ADILSON HORTA
LUMIERE : LAURENT VERITE
LES B3 JUNIORS : Tony Cordella, Benjamin Putkownik, Rudy Ferreira, Alain Kasongo, Kevin Tran, Boris Bononon, Youssef Taouli, Loueye Abbassi et Marc Pullicilo

2014 > TRAVELLING SPECTACLE DES 30 ANS DE B3

PIECE POUR 4 GENERATIONS DE DANSEURS HIP HOP /DUREE : 120’

CHOREGRAPHIE :CHRISTINE COUDUN
ASSISTANTS CHOREGRAPHES : IFFRA DIA/LOWRIZ VO
LUMIERES : LAURENT VERITE
DANSEURS : IFFRA DIA, RICHARD M’PASSI, SYLVAIN AUPRA, ADILSON HORTA , MATHIEU RAGUEL, FRANÇOIS KALEKA, FRANZ CADICHE, DAVID PHIPHAK « LAOS », SIMONE SITHIPHONE « SAYM », JENNIFER SUIRE « POOKIE », MANUELA BOLEGUE, GUILIA ZINGARIELLO, JULIEN ST MAXIMIN « BEED « , BERENICE DUPUIS, MAGALI LEFAY, SEVERINE BIDAUD, ALFREDA NABO, SARAH BEE, B3 JUNIORS

Durant toutes ces années, Christine Coudun conçoit avec ses plus anciens collaborateurs une culture de danse, un “style” aujourd’hui reconnu autant par les B-Boys que par les publics de la danse.