creation

2010 > MY TATI FREEZE

Direction artistique/ chorégraphie : Christine Coudun
Assistante : Alfreda Nabo
Danseuses : Sarah Bee, Séverine Bidaud, Manuela Bolegue, Alfreda Nabo, Emilie Schram, Simone Sithiphone, Jennifer Suire
Sonographie : Carole Rieussec
Création lumière/ régie générale : Laurent Vérité
Durée : 65’

Télécharger le dossier de présentation ici

PDF - 165.4 ko

Crédit vidéo : Emilio Belmonte
Crédit photos : Laurent Paillier



"Au-delà de la psychologie, au-delà de la théâtralité sociale, je n’ai aucune théorie sur « La Femme ». Je souhaite juste que ce spectacle exprime bien au-delà du genre hip hop, qu’une femme est capable de mener sa vie sans sacrifier, ni sa féminité, ni son intégrité. Pour construire ce spectacle, j’ai frappé à la porte de chacune d’entre nous, pour tenter l’imprévu et faire une histoire de femmes qui dansent. C’est seulement ensuite que je verrai ce qu’il s’est passé."
Christine Coudun

Argumentaire :

Quelques jours de résidence dans le Limousin à la Ferme de Villefavard en 2009 ont suffi à nous faire réaliser l’importance d’un entre nous à vivre et à danser.

Nommer nos désirs, exprimer nos fantaisies, et les échappées furtives de notre imaginaire apparaissent.

Les petites tragédies et les grandes comédies du quotidien sont passées en revue.

Les détails et gestes chargés de dérision illustrent les faux-semblants de notre modernité.
Elles vont les pieds sur terre, bien décidées à ne pas s’en laisser conter par le premier venu.
Elles peuvent être aussi tête à l’envers ce n’est pas forcement une partie de jambes en l’air…
Au bureau, il s’agit d’avoir la tête sur les épaules et de ne pas se laisser emporter par les émotions.
L’envers des choses se confirme, le décalage s’affirme, les prises de têtes peuvent dévoiler les rêveries enfouies dans nos cœurs.

Pour le noyau du groupe de 8 danseuses réunies depuis février 2009 pour cette création, l’aventure a commencé en 2006 avec « Au féminin ».
L’idée pour la musique a changé. Carole Rieussec a fait de la sonographie, c’est-à-dire qu’en complicité avec la musique (montage préexistants), et avec certains mouvements des danseuses, elle donne sonorité à l’espace scénique.

Création du 9 au 28 Mars 2010 pour 18 représentations (6 tout public et 12 jeune public)

Liens relatifs :
- article de presse



Création en résidence au Théâtre d’Ivry Antoine Vitez.
Coproduction : Théâtre d’Ivry-Antoine Vitez, Compagnie B3 Black Blanc Beur, Ferme de Bel Ebat à Guyancourt, Théâtre de Chelles et Act’ Art 77 - Conseil Général de Seine et Marne.
Avec le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Ile-de-France, la Région Ile-de-France, la Communauté d’Agglomération de St-Quentin-en-Yvelines, l’ACSE, la ville de Trappes-en-Yvelines, le Relais mutualiste- service culturel de l’Institut Marcel Rivière à la Verrière, la Ferme de Villefavard en Limousin et l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique.

Vous devez mettre à jour votre Player Flash Ceci est remplacé par le contenu Flash. detection Player Flash