presse

Contrepied


LE PARISIEN - Mars 2009
« […] Douze danseurs enchaînent tacles et figures pendant 75 minutes entrecoupées d’interventions d’un « free-styler » jongleur de ballon. Chorégraphie phare de Black Blanc Beur, ce « Contrepied » est une nouvelle version, plus musclée, plus spectaculaire, d’un spectacle créé en 1990 par la co-fondatrice de la compagnie, Christine Coudun. […] Après moult passages sur les scènes européennes, il a fermé, avec panache, la première édition du festival seine-et-marnais de hip-hop Hoptimum. »
Les Black Blanc Beur dansent le football

VILLE DE ST-ETIENNE-DE-ROUVRAY- Janvier 2009
Mordus de foot, les danseurs hip-hop de la compagnie Black Blanc Beur (B3) ont choisi de transformer la scène en terrain de défi afin de rendre hommage à leur sport préféré, avec "Contrepied". Pour tout décor, les B3 proposent des projecteurs comme sortis d’un stade, un but et un banc. C’est ensuite le ballon et son rapport au corps qui viennent capter le regard du spectateur. Sphère magique qui vient tendre le ventre des femmes, planète foot portée à bout de bras par un Atlas, ou tout simplement prétexte au jeu, instinctif dans un premier temps, élaboré ensuite, entre virtuosité individuelle et construction collective.
La facilité aurait pu porter à transposer simplement les exploits gestuels du sport dans l’univers d’une danse, sorte de foot de rue venu s’inviter sur scène. Les BBB prennent un parti plus risqué : celui de la mise à distance du ballon et de l’enjeu sportif mais aussi social et économique, tout en faisant sienne la part de fascination qu’exerce un jeu devenu le sport le plus populaire et passion planétaire.
C’est ainsi toute l’imagerie du foot qui est questionnée par la chorégraphie d’un groupe qui a étoffé son hip-hop en le confrontant aux apports d’une danse contemporaine exigeante. La dramaturgie du match, surtout dans sa version de spectacle télévisé, est ainsi restituée de manière saisissante : rituel des hymnes, ralentis, accrochages entre les joueurs, tirage de maillot, voire bouffonneries quand tombe la sanction du carton rouge ou la blessure : colère, désespoir ou innocence feinte. Les supporters alcoolisés, le machisme de l’univers foot sont également pointés, avec une belle place réservée aux danseuses de la compagnie.
Au final, les BBB remportent haut la main la partie devant un Rive Gauche comble et de nombreux jeunes spectateurs-supporteurs comblés.
Bruno Lafosse- Le grand match des Black Blanc Beur

LA TERRASSE - Novembre 2008
Présentée dans le cadre de l’Euro 2008, la recréation de cette pièce entièrement dédiée au football a fait son petit effet. On y retrouve une équipe de garçons aussi bien rompus aux tacles et autres ailes de pigeons qu’aux coupoles ou saltos arrière. Ici, le propos de mettre en danse hip hop les gestes « footballistiques » fonctionne à plein régime, servi par des danseurs de haut niveau.
Nathalie Yokel

TELERAMA SORTIR- Octobre 2008
Les B3 reprennent une de leurs pièces anciennes sur le thème du foot. Intitulé "Contrepied" ce spectacle tricotait joliment les jeux de jambes des footeux et des hip-hoppeurs, les mythes des uns et les symboles des autres, dans une sympathie joyeuse avec tous les terrains de jeux. Si nos souvenirs sont bons, on y retourne, histoire de les vérifier, voire de les bonifier.
Rosita Boisseau

NÖN - 21 Avril 2008
La balle est ronde, ronde comme le monde. Autour de cela se trame l’histoire que « Black Blanc Beur », la meilleure compagnie de Break-Dance au monde, raconte sur la scène de Bühne im Hof à St Pölten. Le ballet de l’opéra de Wien a déjà démontré comment la tentative de danser le football peut échouer. Comment y réussir, c’est ce que montrent les danseuses et les danseurs de cette troupe pour qui aucun rythme ne semble être trop fou et aucun mouvement impossible. C’est sans conteste de la maîtrise corporelle du plus haut niveau et cela apparemment sans effort. Et qu’en est-il de l’histoire que la chorégraphe Christine Coudun raconte au sujet du football ? C’est l’histoire de la vie, avec ses jeux et ses disputes, ses joies et ses combats et beaucoup de « fautes ». Bilan : le jeu de la vie.
« Black Blanc Beur » danse le foot jusqu’à nous faire agenouiller.

APA0057 5Ki 0387 - 20 Avril 2008
Recréation réussie de Contrepied sur la scène de Bühne im Hof à St Pölten. « Black Blanc Beur » : philosophe, ironique, virtuose… le football vu comme parabole de la vie.(...) Tout tourne autour de la balle qui est aussi une image de la terre, et nous tous provenons d’un ventre maternel sphérique auquel nous font penser les trois danseuses au début. Du tennis de table en passant par le tennis jusqu’au football, l’évolution est rapide et ensuite commence un répertoire d’enchaînement de mouvements typiques qui seront familiers aux « fans » du « ballon rond » C’est ainsi que « Contrepied » ne présente ni une parodie ni un hommage mais une élévation spirituelle de ce thème.(...) Y compris au spectateur le plus allergique aux sports, B3 procure ainsi 80 minutes de pur divertissement scénique. Parmi les innombrables essais d’ouverture artistique en prélude de l’Euro 2008, Contrepied est sans conteste l’une des plus intéressante et des mieux réussies, à apprécier.

Merci à Marianne Montay pour sa traduction.